Enfin Bio, m’enfaim !

Laurent Barthet mène sa « petite entreprise Enfin Bio » au travers des fermes bios locales pour ensuite livrer les particuliers, restaurants ou encore la restauration collective, le tout dans une démarche qu’il revendique être «  authentique ».

Ville de Bergerac : En quoi consiste votre métier ?

Laurent Barthet : je vais dans les fermes bios du secteur de Bergerac. Je rencontre les producteurs, je collecte les denrées et prépare les commandes. Je livre ensuite des cantines scolaires, des restaurants et des paniers pour les particuliers. Ceux-ci sont à récupérer dans des points relais à Bergerac ou sur le Bergeracois.

Ville de Bergerac : comment vous organisez-vous ?

Laurent Barthet : aujourd’hui je mène une réflexion pour trouver du temps. Heureusement, je peux me faire aider par des stagiaires. Ces derniers sont issus de l’Ecole de la Deuxième Chance à Bergerac. J’ai décidé de créer un partenariat avec cette école car je désire donner une dimension humaine à mon activité. Les stages ont une visée pédagogique avec aussi l’objectif de découvrir un secteur d’activité.

Enfin Bio livre des paniers sur le Bergeracois et à Bergerac. La société est basée à St Pierre d’Eyraud

Ville de Bergerac : le Bio fait souvent l’objet de débats. Quel est votre regard ?

Laurent Barthet : avant de créer Enfin Bio, j’étais conseiller agricole. J’ai vu ce qu’était l’agriculture traditionnelle. C’est sans comparaison avec l’agriculture biologique. Celle-ci respecte la santé. Les sols et les environnements sont protégés et l’apport nutritif des produits est sans comparaison. Je revendique une démarche authentique, du producteur au consommateur. Je suis le seul intermédiaire.

www.enfinbio.fr
Facebook : cliquez ici

X