Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Journée internationale des droits des femmes : Portraits de Bergeracoises

Lisez cet article en 6 minutes

En cette Journée internationale des droits des femmes, la municipalité a souhaité mettre à l’honneur des Bergeracoises. Le thème retenu cette année est : Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de covid-19. Voici leur portraits :

Alexandrine Bourgoin

Après un diplôme d’ingénieur agronome, j’ai travaillé pendant 9 ans dans la production viticole. J’aimais beaucoup mon métier, mais commençais à m’y sentir un peu enfermée. J’ai donc choisi de reprendre des études, avant de créer Oenostory, une activité de conseil en marketing du vin, communication et œnotourisme au sein de la coopérative d’activité et d’emploi Coop’alpha. Au même moment, ma passion pour le théâtre m’a incitée à rejoindre l’équipe de la Gargouille. En intégrant le monde de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), j’ai découvert un mode de gouvernance partagé qui replace l’humain au cœur, sans distinction de genre. Cet environnement bienveillant permet à chacun·e de développer, innover, monter en compétence, nourrir sa curiosité, et cultiver son humanité. Aujourd’hui, je suis convaincue qu’essaimer la culture de la coopération peut contribuer à lutter contre les discriminations de toutes sortes.

Fondatrice de Oenostory conseil en marketing du vin, communication et œnotourisme. Entrepreneure-salariée-associée de la CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) Coop’alpha. Chargée de développement au Théâtre de la Gargouille.


Karine Buffart

En tant que formatrice, et tout particulièrement lors de mes formations dédiées à la création d’entreprise je rencontre des femmes qui n’ont pas confiance en elles et n’osent pas se lancer dans l’entreprenariat. Elles ont l’impression qu’elles n’ont pas de compétences professionnelles ou que celles-ci ne sont pas suffisantes pour aller se frotter au rôle de chef d’entreprise. Quel dommage ! Aujourd’hui moins de 30% des entreprises sont dirigées par des femmes. Ne serait-il pas temps pour nos consœurs, de se rendre compte qu’elles ont la capacité à entreprendre, qu’elles ont des savoir-faire et des savoirs-être sur lesquels elles peuvent capitaliser et que se faire confiance est vital ? Je travaille actuellement en ce sens en créant une formation sur la création d’entreprise au féminin.

Karine Buffard , Formatrice indépendante – BEKA Formation


Vanessa Camaret

« Le leadership est pour moi : l’art de créer une vision inspirante du futur, de la partager, de motiver, de fédérer, diriger et accompagner afin de la concrétiser ensemble. Pour moi cette vision peut se résumer à : « proposer un espace dans notre société où la place des enfants et celles des adultes est possible dans le respect des besoins de chacun, au sein d’un espace de mixité, de plaisir et de bienveillance ». Ce lieu s’appelle aujourd’hui « Pitchouns et Grands », j’en dirige les actions, orientations avec les membres et salariés de l’association qui partagent mes valeurs pour y faire vivre des temps de partages, d’ateliers, d’échanges, de jeux … sans oublier d’y semer de la joie ! avec les nombreux adhérents qui l’animent avec nous. Je crois à l’éducation bienveillante pour nous amener vers une évolution positive des droits de la femme en France et dans le monde ! »

Educatrice-Spécialisée, Fondatrice et Directrice de Pitchouns et Grands et mère de deux petites filles. 


Annie Fraigneau

En tant que Femme et sportive, je peux confirmer que les Sports de Combat apportent l’assurance, la détermination, la confiance en soi dans la vie de tous les jours.

Cela permet également d’être l’égale des Hommes, non seulement sur le plan sportif où le respect mutuel prédomine, mais aussi au travail ou dans la vie de couple. Il faut savoir que les Femmes qui pratiquent les sports de combat ne le font pas que pour savoir se défendre face aux prédateurs, mais aussi pour bel et bien frapper dans les règles de l’art.

En tant que dirigeante d’un Club de Sport de Krav-Maga, dont je suis la Présidente,  il n’y a, en ce que je vois et vis, aucune différence avec un dirigeant masculin, et pour preuve, mon Mari, qui est lui Président d’un Club de Boxe Française, dans lequel je suis également pratiquante et Trésorière, confirme ces affirmations. Les intérêts, les objectifs et les capacités sont identiques à tous points de vus.

Présidente Club USB KMDB – Mariée, deux enfants, deux petits-enfants


Christine Good et Dominique Korbendau

J’ai connu Christine au lycée. Très vite elle fait le choix de vivre de sa passion, le chant, le théâtre.
Christine a créé avec son mari une troupe professionnelle de théâtre, et pendant 40 ans elle n’a cessé d’entreprendre, s’adapter, fédérer par son professionnalisme mais aussi sa joie. Sa troupe ? une grande famille. 

Dominique, une femme de cœur, d’intelligence et de générosité. Elle a toujours un coup d’avance pour entreprendre, innover et trouver LA bonne idée pour créer de l’emploi. De l’emploi pour elle-même dans le respect de son épanouissement personnel et en participant aussi au développement et à la mise en valeur des autres, dans l’insertion professionnelle, dans la création d’un café lieu de vie et socialisation.

En réponse à la crise sanitaire Christine veut répondre par la création et la solidarité et imagine alors un été au p’tit chat noir où nous pourrions ensemble renouer avec la culture. Un rendez-vous ponctuel en extérieur avec des artistes de tout horizon. 
Dominique fait partie de ces personnes qui insufflent une dynamique positive pour bâtir une belle société pour demain.
« On ne naît pas femme, on le devient ». Simone de Beauvoir

Christine Good. Dominique Korbendau 


Catherine Galvagnon

Toujours dans une dynamique positive, je suis déterminée à mener un combat nourrit d’espoir, de générosité et de solidarité pour les malades, leurs proches et les générations futures.

En 2018, j’ai fêté les 50 ans de la Ligue Dordogne et de l’antenne de Bergerac. Les bénévoles de Bergerac mènent des actions lors des campagnes : Mars Bleu colorectal, Octobre Rose cancer du sein, Prévention soleil…

Depuis 2015 au Centre Hospitalier, un Espace Ligue accueille les malades et les aidants où psychologues, socio-esthéticienne et réflexologue sont à leur disposition. En période de Mars Bleu, j’incite les personnes entre 50 et 74 ans à répondre à l’invitation du dépistage du cancer colorectal. Je remercie la mairie de Bergerac et nos partenaires Bergeracois pour le soutien apporté à notre cause.

Catherine Galvagnon, présidente départementale de la Ligue contre le cancer depuis 2013.


Floriane Seguin

« Je m’appelle Floriane Séguin, j’ai 32 ans et je me suis installée à Bergerac il y a plus de 10 ans. Je suis l’actuelle présidente de la jeune chambre économique (JCE) de Bergerac. Je travaille dans le secteur de l’aide à domicile en tant que Responsable de Secteur. » « L’égalité, c’est de ne pas émettre de dualité entre le leadership féminin et masculin. Sinon, c’est à ce moment-là que l’on stigmatise les genres. Une femme comme un homme peut avoir ou non des qualités de leader, c’est propre à chaque individu   

Pour moi le leadership c’est de faire avancer les autres, de construire eux avec pour objectif de transmettre une vision pour leur permettre d’avancer tout en développant leurs compétences. Dans mon parcours associatif, mon rôle est de coordonner les bénévoles et d’impulser une dynamique de projet sur notre territoire.  

On peut concilier sa vie personnelle, professionnelle ou associative sans que ça soit « mission impossible ». Le tout, c’est d’en avoir envie et de dédier du temps à chaque moment. C’est à nous d’être le changement que l’on veut voir opérer pour aujourd’hui et demain, car nous sommes, tous et toutes les super héros du quotidien ! Etre une femme en 2021 c’est être une femme courageuse : s’aimer, être fière et s’assumer tel que l’on est, tout simplement. »

Floriane Seguin, Présidente de la Jeune Chambre Economique de Bergerac

4.5/5 - (2 votes)
X
Send this to a friend