Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Icare Flight Academy déploie ses ailes à Bergerac !

Lisez cet article en 3 minutes

Depuis décembre dernier, c’est une entreprise ambitieuse et désireuse de former une toute nouvelle génération de pilotes qui s’installe à Bergerac. Icare Flight Academy permet donc à Bergerac de proposer une offre de formation unique en Dordogne.

Bergerac, le lieu idéal pour Icare Flight Academy

Pierre Auquier n’en est pas à son premier coup d’essai. Déjà créateur d’une école de pilotage d’ULM, il vient de réaliser son rêve, créer une école de pilotage pour former et instruire les nouveaux pilotes qui feront l’avenir de l’aviation. Née il y a un an et demi, Icare Flight Academy a choisi deux terrains pour y implanter ses opérations : Nîmes, suivi de Bergerac. Son choix de l’aéroport périgourdin, il le décrit comme une évidence, après un concours de circonstances qui l’a emmené jusque ici.

« C’est au détour d’un vol d’instruction avec un élève, que nous nous sommes posés à Bergerac. Nous avons été très bien accueillis et de fil en aiguille, nous avons parlé de l’aéroport et de ses possibilités de développement. Avoir une école de pilotage, c’est un gros plus pour un aéroport »

Pierre auquier raconte sa première visite à bergerac.

Géographiquement parlant, Bergerac est un atout pour Icare. Un aéroport loin des habitations, réduisant ainsi tous types de nuisances sonores, mais également, au centre d’un carrefour d’installations aéroportuaires. Le tout permet aux élèves pilotes une multitude d’opérations et de mise en situation.

Une formation complète pour être pilote de ligne

Pour les futurs élèves pilotes, l’objectif est simple : devenir le futur pilote de compagnies européennes comme Vueling, Ryanair, Transavia, Easyjet ou même Air France. La formation, d’une durée de 18 à 24 mois est complète. Toute la partie théorique est accompagnée de vols en simulateur et en réel, sur l’un des 7 appareils de la flotte d’Icare.

« L’avantage du simulateur de vol ? La possibilité de multiplier les situations. En simulateur, on peut réaliser en une heure, 4 ou 5 situations de vol. Lorsqu’un de nos élèves se rend sur l’avion réel, il est en totale autonomie puisqu’il connait par cœur l’avion. Le simulateur arrivera à l’école en juin prochain, sa mise en service est prévue pour la fin d’année »

explications de pierre auquier sur l’utilisation du simulateur

Jonathan Prioleaud, maire de Bergerac, en a profité, pour visiter les nouvelles installations ce vendredi 9 février. Aux côtés des élèves pilotes et de l’instructeur qui va gérer la base de Bergerac, Pierre Auquier a présenté la formation dans son ensemble. Un niveau BAC minimum est requis, car l’anglais, les notions de maths et les bases en aéronautique sont compris dans la formation.

« Il faut être évidemment un passionné pour réussir dans cet univers. Mais les élèves savent généralement où ils vont lorsqu’ils frappent à notre porte. Ce sont des passionnés qui aiment l’aviation et qui rêvent de devenir de futurs pilotes » nous explique Pierre.

5/5 - (1 vote)
Send this to a friend