Naillac : Le Démocrate se la joue « gore »

Dans un article annoncé en première page et intitulé « Naillac : Trafic de drogue, alcool et rodéos », l’hebdomadaire le Démocrate du jeudi 18 avril 2019 dresse du quartier de Naillac un portrait qui ne correspond pas à la réalité.

« Trafic de drogue à ciel ouvert » : Il y a certes du trafic à Naillac comme il en existe malheureusement dans toutes les villes. Mais grâce aux efforts conjoints de la police nationale et de la police municipale son ampleur a été fortement réduite ces dernières années.

La police nationale, en particulier, est régulièrement présente le dimanche en fin d’après-midi dans la période où arrivent les internes du lycée Jean Capelle. Le proviseur avait justement alerté les différents acteurs sur les sollicitations auxquelles étaient soumis les élèves. Je me suis moi-même rendu plusieurs fois sur place.

Prétendre que le toit du centre social Germaine Tillion servirait de plate-forme de surveillance pour des guetteurs liés aux trafics relève de l’affabulation. Des jeunes sont parfois montés, par jeu, sur le toit. Nous avons prévu d’installer des plaques pour éviter les risques liés à ces pratiques.

« Revêtement en verre pilé » : L’affirmation que des morceaux de verre s’échapperaient du revêtement d’asphalte enrichi de verres recyclés de la piste cyclable n’est étayée par aucune preuve tangible. L’examen attentif de cette piste n’a rien relevé de tel.

« Rodéo et alcool » : Police nationale et police municipale sont régulièrement intervenues lorsqu’il y a eu des tentatives de rodéos : deux fois, en septembre 2017 et en novembre 2018, place Henri IV et une fois, le 7 avril 2019, rue Henri Boyer.

La photo d’archives que produit le Démocrate ne correspond à aucun fait récent. Seuls les travaux de ces derniers mois de l’entreprise qui a remplacé une partie des canalisations d’eau – et notamment, de branchements en plomb – ont conduit à des dégradations très localisées de la pelouse et des places de stationnement qui seront rapidement réparées.

La place Henri IV le 18 avril 2019
Les dommages liés aux travaux récents sur les canalisations d’eau vont être rapidement réparés

« Un gros manque d’entretien » : Comme chaque année, au printemps, le service des espaces verts doit faire face à la poussée rapide de la végétation sur les très nombreux espaces verts de la Ville. Il peut arriver que sur certains espaces l’herbe pousse plus haut qu’à l’accoutumée, mais ce phénomène reste toujours passager.

Deux associations de chantiers d’insertions (Base et Question de Culture) interviennent, en outre, régulièrement pour nettoyer les espaces verts de Naillac : tous les 15 jours en temps normal, une fois par semaine dans les périodes juin-juillet-août. Le centre social Germaine Tillion a, d’autre part, organisé pour les vacances scolaires de Pâques une opération de nettoyage des pelouses avec les jeunes du quartier.

Un vaste espace vert qui unira l’espace situé derrière la barre commerciale et la place de Faenza devant le lycée – tout en maintenant l’allée de platanes de la rue Henri Boyer et en préservant le marché du dimanche matin – est en cours de constitution.

L’espace vert en cours de réalisation entre le pôle mère enfant et la barre de Naillac le 18 avril 2019

« Des tags toujours pas nettoyés » Il y a effectivement quelques tags sur les murs du lycée Jean Capelle, rue Rémy Desplanches, ainsi que sur l’arrière du centre social. Ils seront très prochainement nettoyés.

« Des transports urbains inadaptés » : les transports urbains sont présents. Leur articulation n’est pas toujours simple dans une ville aussi étendue que Bergerac. Les personnes qui rencontrent des difficultés sont invitées à se rapprocher du service des transports de la Communauté d’Agglomération Bergeracoise (CAB) pour se faire entendre, notamment dans le cadre de la définition du nouveau Plan de déplacements urbains (PDU).

Ajoutons qu’un cheminement piétonnier provisoire va être aménagé par la CAB tout au long de la route de Bordeaux en attendant qu’un aménagement définitif soit réalisé à l’occasion des travaux de rénovation de l’éclairage dans ce secteur.

Le quartier de Naillac a fait l’objet de profondes transformations depuis le début des années 2000 : la démolition dans le cadre de l’ANRU des anciennes barres d’habitation devenues vétustes, la création du pôle mère-enfant, l’implantation du Pôle Emploi, la reconstruction du centre social, la construction d’une salle polyvalente devenue l’auditorium François Mitterrand.

La nouvelle Maison Médicale en cours de construction

Des équipements – athlète de rue, nouveau city stade – ont été implantés pour les jeunes. Une maison médicale – dans laquelle l’article du Démocrate ne voit qu’une occasion « de mieux se cacher » pour les dealers – est en cours de construction, la voirie et les espaces verts ont été systématiquement travaillés, la construction d’une nouvelle salle d’activités polyvalente et la création d’une nouvelle place seront prochainement engagées à l’angle des rues Louis Léger Vautier et du Bois Sacré.

Le nouveau City Stade et le Centre Social Germaine Tillion
Le nouveau City Stade de Naillac

Un calendrier a été imposé aux copropriétaires de la barre commerciale de Naillac pour rénover les façades et régler les problèmes d’étanchéité du bâtiment. La Ville a proposé de reprendre le parc de stationnement pour en assurer l’entretien.

Il faut avoir de sérieux préjugés et ne pas aller souvent sur le terrain pour présenter de Naillac une image aussi opposée à la réalité.

Daniel GARRIGUE
Maire de Bergerac

X