Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Le pont des Gilets dédié aux déplacements doux

Lisez cet article en 2 minutes

Le Département de la Dordogne annonce la réouverture du pont des Gilets aux seuls cycles et piétons pour début juillet.

Suite à un accident de la circulation le 3 décembre 2020 qui a détruit une partie des garde-corps, le Département a été contraint de fermer cet ouvrage à la circulation afin de garantir la pleine sécurité des usagers.

Depuis, différentes études ont été menées pour déterminer son devenir. Après analyse de tous les critères, la décision s’est finalement portée sur une réouverture du pont des Gilets aux modes de déplacement doux, en créant l’opportunité de poursuivre le développement des déplacements des piétons et des cycles de part et d’autre des 2 rives de la Dordogne.

La circulation automobile sera dès lors définitivement déviée par le pont de la Route Nationale n°21, qui se trouve à proximité immédiate et qui est adapté à tout type de trafic.

Une première phase provisoire de travaux sera réalisée fin juin comprenant :

  • La mise en œuvre de barrières de sécurité temporaires tout le long de l’ouvrage,
  • La mise en œuvre de sas de chaque côté de l’ouvrage pour limiter le passage aux seuls cycles et piétons,
  • La pose des panneaux de signalisation adaptés à ce changement d’utilisation (voie sans issue, itinéraire dédié aux
    piétons et aux cycles …),
  • La dépose des feux de circulation et de la signalisation correspondante.
    Cette phase provisoire permettra aux cycles et piéton de circuler sur l’ouvrage dès début juillet de cette année.
    La phase des travaux définitifs est quant à elle prévue fin 2022 et comprendra :
  • la réparation des garde-corps extérieurs du pont,
  • la pose de nouveaux garde-corps réglementaires tout le long de l’ouvrage,
  • la réfection de la chaussée.

Photos et plaquette : Département de la Dordogne

Un peu d’histoire

Construit sur la Dordogne entre 1883 et 1885 par M. EIFFEL, l’ouvrage faisait partie de la liaison ferroviaire reliant Marmande à Angoulême.
Les 2 voies ferrées qu’il portait ont été remplacées en 1964-1965 par une dalle en béton armé supportant une seule voie de circulation de 3,5 m, avec aménagement des trottoirs de 1 m de large en tôles striées.

Le 4 septembre 1981, le Conseil Général de la Dordogne a délibéré pour incorporer cet ouvrage au patrimoine routier départemental au motif que la charge d’entretien de cet ouvrage ne pouvait pas être supportée par les communes.

Depuis, le Département a entrepris de nombreuses interventions d’entretien : remise en peinture, remplacement des joints de chaussée, réfection de la passerelle de visite, remise en état des appareils d’appui, remise en état des trottoirs servant de piste cyclable, remise en état des garde-corps, inspections, surveillances des appuis en rivière, …

Cet historique traduit la capacité de l’ouvrage à s’adapter régulièrement aux nouveaux modes de déplacement entre les 2 rives de la Dordogne.

5/5 - (4 votes)
X
Send this to a friend