Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Grand tragédien

Mounet-Sully appartient à l’intelligentsia huguenote bergeracoise, comme son ami Samuel Pozzi, il deviendra le doyen de la Comédie-Française où il a son buste, exécuté en marbre.

Immense tragédien, décrit par Jean Cocteau comme le dernier monstre sacré avec Sarah Bernhardt, avec qui il entretint une liaison passionnée, joua les grands textes classiques et antiques comme ŒDIPE-ROI, son rôle culte, qu’il joua 272 fois en 21 ans et une fois au jardin Perdoux.

Revint souvent dans son château de Garrigues, à côté de Bergerac où il aimait recevoir ses amis parisien, dont Edmond Rostand.

X