Un journal en haut de Notre-Dame

A l’occasion de la clôture d’une partie des travaux de l’église Notre-Dame, les couvreurs de l’entreprise Bouchet ont perpétué la tradition.
Une nouvelle tranche de travaux concernant la couverture en ardoises vient de prendre fin sur les sommets de l’église Notre-Dame. Ces derniers ont concerné durant trois mois la toiture et les tourelles de l’édifice. Ils ont été réalisés par une entreprise de Cognaçaise nommée Bouchet.

Tradition et journal

Le 25 juillet dernier, afin de clôturer le chantier, l’entreprise Bouchet a respecté la tradition. Les artisans ont gravé leur nom et âge sous l’épi et enfermé le journal du jour sur lequel figure la signature des commerçants riverains.

L’équipe des couvreurs est elle-même tombée sur un legs datant de 1957. Ils ont retrouvé le journal du jour, le nom de l’entreprise et des artisans. Comme le veut la tradition, ils ont tout laissé sur place et ajouté leur « pierre à l’édifice ».