Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Un indien dans la ville

Lisez cet article en 3 minutes

La vie peut parfois réserver de belles surprises et des chemins inattendus. Parmi toutes ces histoires dans le bergeracois, il nous est difficile de passer à côté de celle d’Althaf Valappilakath. Un nom tout droit venu d’un pays hautement réputé pour sa gastronomie : l’Inde.

Inspiré par la cuisine familiale

Il aurait pu partir où bon lui semblait. Il a choisi la Dordogne. Plus précisément Bergerac… Le hasard ? Pas vraiment… Inspiré par les plats de sa mère, Althaf rêve très tôt de devenir cuisinier. C’est du côté de Cochin, situé dans le sud-ouest de l’Inde qu’il devient cuisinier avec ses plus fidèles amis dans deux restaurants. Puis au détour d’une simple commande, son regard croisera celui de sa futur compagne, Chloé Rey, venue pour simplement voyager. Ils se reverront, plusieurs fois, jusqu’en 2013 ou Althaf vient pour la première fois en France. Deux années plus tard, il s’y installera définitivement et découvrira la cuisine française au sein du restaurant L’Art et l’Envie, dans le vieux Bergerac. Dès lors, il n’a plus qu’un objectif, ouvrir son propre restaurant en Périgord.

Des idées et projets plein la tête

Il ouvre ainsi Namasté India, rue Jean Nicot, bien décidé à faire connaitre sa cuisine et ses plats issus de l’Inde. Son concept ? Il le défend et le met en valeur, c’est la Street food. Son principe ? La mise en vente de plats et boissons dans la rue et à emporter. Et à ce niveau la, Namasté a des idées. De la simple Curry Box au Burger Indien en passant par les beignets végétariens ou les Kati Roll, Althaf propose des plats riches et variés, entièrement fait maison. Seul le pain, bio, au curcuma, est réalisé par une petite entreprise locale. Tous ces plats traditionnels forment donc une petite carte bien remplie, attisant la curiosité des yeux et des papilles. Althaf compte bien franchir une nouvelle étape en découpant sa journée en trois parties : sandwicherie le midi, salon de thé l’après-midi et restaurant le soir. La encore, la variété est son fer de lance, pour attirer toujours plus de monde. L’ultime projet étant de se rapprocher du centre-ville, lieu où il compte bien ouvrir son propre restaurant, son tout premier en France.

Ouvert du mercredi au dimanche

Avec sa cuisine créée sur mesure, il compte bien proposer une carte évolutive en fonction des idées et des envies. Ouvert depuis le 10 juillet 43 rue Jean Nicot, il est ouvert du mercredi au vendredi de 11h à 14h et de 18h à 22h, ainsi que le samedi et dimanche de 11h à 14h30 et de 18h à 22h. Il est également actif sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram où les quelques photos disponibles devraient terminer de vous convaincre. Un restaurant original donc, à découvrir et redécouvrir pour les plus gourmands.

X
Send this to a friend