Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Réponses apportées au manque de masques

Lisez cet article en < 1 minute

La crise du coronavirus nous a atteints alors que depuis une dizaine d’années le renouvellement et les capacités de production de masques avaient été gravement négligés par les pouvoirs publics.

Il est apparu très vite que le port du masque était l’une des protections essentielles contre la propagation de l’épidémie, ce qui a conduit l’Etat à réquisitionner les masques disponibles et à engager des commandes aussi massives que possible à l’extérieur.

Dans ce contexte, la Ville qui disposait à l’origine de 9000 masques, –hérités de l’épidémie du H1N1-, en a remis à la Préfecture 6000 qui appartenaient à l’Etat et qui ont contribué à équiper les personnels de santé bergeracois. La Ville en a gardé un peu moins de 3000, qu’elle a pu donner soit à ses personnels en contact avec le public, soit aux personnels soignants qui n’avaient pas encore suffisamment de masques, soit aux bénévoles des associations caritatives.

La Ville a engagé, comme l’a fait la CAB, des commandes de masques, –à hauteur de 30.000 masques supplémentaires dont nous ne disposerons que  progressivement. D’autres commandes devront d’ailleurs être envisagées ultérieurement.

Comme l’ont fait spontanément des bénévoles ou des associations, elle a également commandé des tissus qui n’étaient pas disponibles sur place et organisé ainsi un atelier municipal de couture qui sera ouvert lundi prochain avec des bénévoles, salle Jean Barthe. Ces masques seront progressivement distribués aux publics prioritaires dans des conditions qui seront précisées dans les jours à venir.

Dans une telle situation, il est bien sûr nécessaire de fixer des priorités, ce que nous nous sommes efforcés de faire depuis le départ, et nous saluons toutes les bonnes volontés et les initiatives privées qui se sont mobilisées comme nous pour apporter des réponses le plus rapidement possible.

Daniel Garrigue,
Maire de Bergerac.

Send this to a friend