Motion relative à la déstabilisation au Proche et Moyen Orient adoptée à l’unanimité lors du Conseil Communautaire de la C.A.B le lundi 14 mai 2018

En dénonçant l’accord sur le nucléaire iranien, le Président américain Trump a pris le risque d’aggraver les facteurs de déstabilisation au Proche et au Moyen Orient. En menaçant de sanctionner les entreprises qui continueraient à commercer avec l’Iran, il prétend dicter aux Européens leurs choix diplomatiques et politiques.

Malgré leurs divergences d’appréciation sur la politique intérieure du Chef de l’État et du Gouvernement, les élus de la Communauté d’Agglomération Bergeracoise ne peuvent qu’approuver la volonté exprimée par le Président Emmanuel Macron de ne pas laisser anéantir un accord indispensable pour la construction de la paix, de demander aux iraniens de rester dans le cadre de cet accord, de rassembler nos partenaires européens au sein d’une Europe capable de prendre en main son destin, de soutenir par tous les moyens les entreprises françaises et européennes si elles faisaient l’objet de représailles de la part des Etats Unis.

Ils affirment leur volonté de se mobiliser pour défendre la paix et faire face aux prétentions américaines, de soutenir les initiatives que prendront la France et ses partenaires pour affirmer leur liberté et leur souveraineté et pour apporter, à leur mesure, les concours nécessaires aux entreprises françaises et européennes qui seraient victimes de mesures unilatérales de la part des Etats Unis. Ils dénoncent également le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem qui dans ce contexte, prend le caractère d’une véritable provocation.

Ils appellent l’ensemble des élus, en France et dans les différents Etats européens, à partager leur démarche.

Adoptée par 69 voix pour.

X