Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Les repas au menu du CCAS

Lisez cet article en 3 minutes

Le Centre Communal d‘Action Sociale de Bergerac dit CCAS intervient principalement dans le domaine du secours à la personne et de l’action sociale. Parmi ses missions, le portage de repas à domicile représente une partie de son activité en direction des aînés. Celle-ci n’a pas cessée durant le confinement.

Malgré la COVID et le protocole sanitaire de rigueur, le CCAS a poursuivi ses livraisons de repas. Certains agents ont œuvré en télétravail tandis que sur le terrain, les chauffeurs utilisaient les kits sanitaires et respectaient le protocole établit. Un constat d’autant plus remarquable que le nombre de bénéficiaires a augmenté au cours du confinement.

Combien de repas

Parmi les bénéficiaires, certains sont livrés tous les jours. D’autres de façon ponctuelle. Quoi qu’il en soit, le bilan montre une augmentation du nombre de repas livrés ces dernières années. « En mars 2018, 37 personnes bénéficiaient du service. Aujourd’hui, 58 personnes sont concernées. Cela représente pour février 2020, 1171 repas et 1239 pour le mois de mai dernier » fait valoir Nathalie Philippe, responsable du portage de repas. Une augmentation qui oblige le CCAS à s’interroger sur une augmentation des moyens à mettre en œuvre pour répondre à l’accroissement des sollicitations.

On mange quoi ?

Concrètement, c’est un camion réfrigéré qui récupère les repas à la cantine cuisine centrale de Bergerac. Le pain est retiré dans une boulangerie. Les aliments sont conditionnés en barquette, prêts à être réchauffés. Les menus sont élaborés par une diététicienne et ils sont adaptés aux régimes des uns et des autres.

Le portage de repas à domicile s’adresse, en majorité, aux personnes de plus de 65 ans qui répondent à des critères économiques. Le dispositif est aussi étendu aux personnes de moins de 65 ans souffrant de handicaps ou en sortie d’hospitalisation. Une tarification adaptée aux revenus est mise en place. Pour les plus bas revenus, le CCAS prend à sa charge une partie du tarif des repas. A l’inverse, il peut orienter un demandeur, dépassant les plafonds,vers un acteur privé local.

La tournée

« Toc toc toc, c’est olivier », cette petite musique résonne toute la matinée et en début d’après midi chez les bénéficiaires. Olivier Sérougne traverse Bergerac de Roumanières à Pécharmant, soit 80 km par jour. Tous les quartiers sont concernés. « Je livre les repas depuis bientôt 7 ans. J’ai mes habitudes et les bénéficiaires ont les leurs. Ils savent à quelle heure je passe exactement. Si j’ai du retard, ils s’inquiètent, ils m’appellentL’autre jour, une dame a fait une chute. Elle savait que j’allais arriver et a préféré m’attendre plutôt que de donner l’alerte » indique le livreur qui connaît sa tournée par cœur.

Olivier Sérougne assure les livraisons de repas.

Témoignages

Un repas livré, c’est aussi un petit échange, prendre des nouvelles, établir un contact. En ce jeudi 4 juin, Olivier Sérougne gare son camion réfrigéré aux abords de la résidence des Oliviers à la Madeleine. Le bénéficiaire s’appelle Jean Lafarge « cela fait maintenant 3 ou 4 ans que je me fais livrer les repas. J’étais ecclésiastique. Petit, je suivais mon père qui était cheminot. On a beaucoup bougé. Je suis arrivé en Dordogne en 1946 et j’y ai occupé 6 postes. Quant au confinement, je peux dire que j’y étais habitué. Mais c’est quand même dur. Surtout au regard de ce qui s’est passé dans les EHPAD. Les gens les plus fragiles ont été secoués. »

Quelques kilomètres plus loin, on entre chez Bernard Mazon. Cet ancien chef de chantier routier du Bergeracois vit aussi seul « je me fais livrer les repas tous les jours sauf le lundi. Ce jour là je me fais à manger. Parfois il y a à dire sur le contenu du repas. Mais la satisfaction est globalement au rendez-vous ».
Grâce à ce service de repas à domicile, le CCAS remplit plus que jamais sa mission de service public. Un lien indispensable et qui a pris une amplitude encore supérieure pendant le confinement. Merci à eux.

Les agents du CCAS liés au secteur du portage de repas
– Nathalie Philippe : responsable du secteur
– Agnès Dupont et Olivier Serougne – Livraisons
– Karine Groleau – directrice du CCAS

Telephone 05.53.74.66.44.

4/5 - (1 vote)
X
Send this to a friend