Le moustique tigre, star de notre été

Il s’est invité sur nos terrasses tout l’été : le moustique tigre. Impossible de l’oublier, il est dans toutes les conversations. Pour pallier à sa prolifération, il convient d’adopter des réflexes simples. La Mairie de Bergerac peut vous y aider.

Julien Daniel, agent de la Ville de Bergerac, réalise des opérations de prévention auprès des particuliers qui en font la demande. Et en ce vendredi 27 septembre, direction le quartier de la Mouline. Un habitant nous ouvre les portes de son jardin mais prévient d’entrée ” c’est infesté. On ne peut pas manger sur nos terrasses. Il faut dire qu’il y a la présence d’un ruisseau à 200 mètres “.

Contrairement aux idées reçues, les moustiques tigres ne se trouvent pas dans les ruisseaux et mares. Les larves sont mangées par les libellules, grenouilles, crapauds…

S’en suit une autre remarque de la part de l’habitant il faudrait pulvériser”.

Ce n’est pas pas possible de pulvériser et ça ne sert à rien. Les pulvérisations détruisent les moustiques adultes et non les larves qui elles poursuivent leur cycle de vie. Les pulvérisations sont très nocives pour la santé et détruisent l’ensemble des insectes.

Des gîtes larvaires peuvent apparaître dans les regards si ceux-ci contiennent de l’eau. Un carré de moustiquaire, aux dimensions du regard, est une protection efficace.

Mais alors où se cache le moustique tigre ? Celui-ci se niche dans les eaux stagnantes. Par exemple, en ce vendredi, dans les trois jardins visités, des larves ont été trouvées dans les regards des eaux pluviales, dans une bâche plastique restée à l’extérieure, dans des récupérateurs d’eau ou encore un petit récipient. Ces découvertes ont été faites au plus grand étonnement des propriétaires des jardins.

Les récupérarteurs d’eau sont des lieux privilégiés par le moustique tigre

Une femelle moustique pond pas loin de 600 œufs en l’espace de 3 semaines, c’est à dire la durée de vie de l’insecte. Le moustique tigre se déplace sur un rayon de 150 m, d’où l’importance d’échanger avec ses voisins.

Les œufs résistent à des températures pouvant aller jusqu’à – 12 degrés. Ils vont éclore en avril-mai. Le pic d’activité du moustique tigre est août/septembre.

X