Information importante : Traitement moustique tigre suite à cas de dengue

Le quartier de l’hôpital de Bergerac va subir un traitement contre le Moustique Tigre vendredi 2 août à partir de 4h30 du matin.

D’après les autorités (ARS : Agence Régionale de Santé), deux individus porteur de dengue ont séjourné à Bergerac. Ces deux personnes voyageant ensemble, ont été infectées aux Antilles et ont séjourné dans le bergeracois. Ce traitement insecticide est prévu le vendredi 2 août 2019 de 4h30 à 5h30 du matin. Il sera effectué par l’EID2 Méditerranée mandatée par le Département de la Dordogne. Le moustique tigre, moustique urbain, se déplace peu (il vit dans un rayon de 150 m) ce qui explique le caractère localisé de l’opération de démoustication.

Ces deux cas importés n’ont pas de lien avec les deux précédentes situations qui avaient conduit à la réalisation d’opération de démoustication les 2 et 26 juillet dernier. Il est rappelé qu’aucun cas « autochtone » n’est recensé en Dordogne puisque tous les cas investigués ont été infectés en outre-mer ou à l’étranger

Les produits utilisés pour le traitement, sont faiblement dosés, cependant cela reste un insecticide. Veillez à prendre toutes les précautions d’usage, le temps du passage du véhicule (fermer les fenêtres donnant sur la rue, rentrer le linge, les jouets se trouvant à l’extérieurs…).

Ci-dessus, le véhicule utilisé pour le traitement

Cette opération consiste simplement en une pulvérisation d’insecticide sur la voie publique à partir d’un véhicule 4×4, complétée, si nécessaire, par des petites interventions ciblées à l’aide d’appareils portables, dans les espaces extérieurs des domaines privés.

Les produits utilisés sont à base d’un pyréthrinoïde ou de pyréthrines naturelles, dûment homologués pour cette application. Ce sont ces mêmes matières qui servent à la confection des produits antimoustiques domestiques qu’on trouve en pharmacie et dans le commerce.
Ce traitement, qui s’applique dans un espace très limité, est une intervention parfaitement maîtrisée et ne revêt pas de danger particulier. Toutefois, il s’agit de prendre quelques précautions, afin d’éviter toute exposition pouvant entraîner une éventuelle gêne ou irritation transitoire, cutanée ou respiratoire, en particulier chez les personnes sensibles ou allergiques, cependant sans conséquences. Aussi, pour vous prémunir d’incommodités éventuelles, vous pouvez suivre les recommandations suivantes :

En cas d’apparition de sensation de brûlure, toux, vertige, maux de tête ou nausées, contactez votre médecin traitant ou le centre de toxicovigilance (CAPTV) local.
Pour plus d’informations, sites web de :
l’EID Méditerranée > www.moustiquetigre.orgwww.eid-med.org
l’Agence régionale de santé (ARS) de votre département. > https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/

Pour tout renseignement contactez l’ARS Aquitaine au 05 53 03 10 50

X