Costa chez Costi

Trois tonnes de « ferraille » ont été extirpées des ateliers de l’artiste Fernando Costa pour être aujourd’hui visibles sur les murs du presbytère St Jacques et du Musée Costi.
Le sculpteur périgourdin permet aux visiteurs de voyager dans un univers de couleurs métalliques, de créations colorées et de tableaux rendant hommage à Simone Veil, aux Beatles ou encore Joséphine Baker.

Fernando Costa propose une exposition percutante. A partir de pièces tirées de panneaux routiers et de plaques de rue, le sculpteur compose des tableaux monochromes, des statues ainsi que des « patchworks » en hommage à ceux qui l’ont ému.
Le visiteur se retrouve alors devant un puzzle. Il faut relever les indices, un âge, une couleur, un trait de caractère… Dans le tableau «  Joséphine », l’auteur s’est attaché à mettre en relief la vie de Joséphine Baker, ses origines, la danse, l’amour pour la France, Broadway, le château des Milandes, ses combats, ses enfants, ses drames, ses joies… La vie de la danseuse et chanteuse est immortalisée par le biais de morceaux de métal. C’est esthétique et historique.
Tableaux après tableaux, oeuvres après oeuvres, l’exposition s’offre au regard du visiteur. Un cheminement piétonnier et intellectuel qui conduit tout droit vers l’hommage à celui qui a inspiré Fernando Costa : César.

Exposition à retrouver au Presbytère St Jacques et au musée Costi
Jusqu’au 26 août
Entrée 2 euros, gratuit pour les enfants, demandeurs d’emploi et étudiants

X